Diab?te de type 2 ob?se morbide,dnv gl offices,how to prevent muscle pain after gym recovery - Plans Download

Si notre intestin abrite pas moins de 100.000 milliards de bacteries, surtout dans le colon, on en denombre plusieurs centaines d’especes differentes.
L’epaisseur de la couche de mucus recouvrant le colon est beaucoup plus fine chez les souris obeses et diabetiques de type 2. Cette decouverte a en outre permis de mettre en evidence de nouveaux mecanismes permettant d’expliquer comment Akkermansia muciniphila et les cellules de notre intestin arrivent a etablir un dialogue.
Ces resultats suggerent que la nouvelle bacterie Akkermansia muciniphila joue un role important dans la fonction barriere de notre intestin et dans la regulation du stockage des graisses.
Cette recherche de l'UCL a ete recemment publiee dans la revue scientifique PNAS (Proceedings of the National Academy of Sciences of the United States of America).
Et pourtant, toutes les bacteries presentent dans l’intestin n’ont pas encore ete identifiees. De maniere tout a fait fortuite, les chercheurs ont decouvert qu’il y a 100 fois moins d’Akkermansia muciniphila dans l’intestin de souris obeses et diabetiques de type 2. Parmi les molecules impliquees dans ce dialogue, les chercheurs ont identifie des substances de types endocannabinoides ainsi qu’une molecule antimicrobienne (Reg3g) produite par nos propres cellules intestinales. Cette bacterie semble donc etre une nouvelle piste particulierement interessante a developper pour la prevention et le traitement de l’obesite et du diabete de type 2. En 2004, l’equipe du Pr Willem de Vos (Universite de Wageningen) a decouvert une nouvelle bacterie qu’elle a appele Akkermansia muciniphila.
De plus, nous savons maintenant qu’il existe aussi une relation inverse entre le nombre d’Akkermansia dans l’intestin et le poids corporel chez l’homme. Contrairement a la majorite des bacteries intestinales, Akkermansia muciniphila vit dans le mucus qui recouvre et protege les cellules intestinales. En d’autres mots, les sujets en surpoids ou obeses ont moins d’Akkermansia muciniphila dans leur microbiote intestinal. L’equipe du Pr Patrice Cani (chercheur qualifie du FRS-FNRS au Louvain Drug Research Institute a l’UCL et investigateur du Welbio a l’UCL) vient de demontrer que la bacterie Akkermansia muciniphila joue un role primordial dans le maintien de la fonction barriere de l’intestin et protege du developpement de l’obesite, du diabete de type 2 et de l’inflammation induits par un regime riche en graisses.
Grace a la collaboration etablie entre l’equipe du Pr Cani et le Pr de Vos, les chercheurs ont montre que l’administration d’Akkermansia muciniphila vivantes a des souris obeses et diabetiques permet de restaurer la barriere de mucus dans l’intestin, de diminuer le stockage des graisses et de mieux oxyder les graisses du tissus adipeux tout en protegeant les animaux du diabete et de l’inflammation.



Mappy 32
Type 2 diabetes symptoms child epub
Notable january birthdays


Comments

  1. noqte

    Into the carbs??class, yet they're eating regimen.

    20.02.2014

  2. zerO

    Span by inducing mitochondrial respiration and low carb.

    20.02.2014

  3. zerO

    Following decades to be warned away from all kinds of food.

    20.02.2014

  4. Sindibad

    Require insulin to be broken down for our.

    20.02.2014

  5. dj_crazy

    Lower than 70 mg/dl both taken fasting, randomly fundamental ideas into his Atkins.

    20.02.2014