Secretion of testosterone hormone,natural diet pills holland and barrett xylitol,injecting testosterone with 25 gauge vitrectomy,fat loss bodyweight circuit - New On 2016

26.04.2015, admin  
Category: Lean Muscle SupplementsEating Plan

Testosterone replacement therapy is not without side effects, although most are manageable. The first step in the proper monitoring of replacement therapy is providing your doctor with a thorough medical history. I also strongly believe that if a patient goes to the doctor to obtain a Viagra, Cialis or Levitra prescription, the doctor should check the patient's testosterone blood levels to ensure that it is not the root of the problem.
You should be evaluated after the first month of therapy to measure your testosterone blood levels.
When using testosterone, your doctor will want to measure total blood testosterone levels right before the next corresponding injection after the first month (it takes a while for the blood levels to stabilize).
Your doctor will check your hematocrit before starting testosterone, after 3 months and then every year after that. Be ready to have a digital rectal examination done and a prostatic specific antigen (PSA) blood test drawn prior to starting testosterone, and after 3 months.
If you start experiencing breast tenderness, pain or growth, ask your doctor to measure your estradiol blood level using the sensitive assay (not the regular test used for women).
Testosterone is the hormone responsible for normal growth and development and maintenance of male sex characteristics. Testosterone is produced by the testicles in males and by the ovaries in females, with small amounts also produced by the adrenal glands in both genders. As shown in Figure 1, the hormonal and reproductive function of the testicles (gonads) is regulated through interactions among the hypothalamus, the pituitary gland, and the gonads (commonly known as the hypothalamic-pituitary-gonadal axis [HPGA]). Primary hypogonadism is a hypergonadotropic condition (higher than normal levels of LH and FSH).
As shown in Figure 2, testosterone in the body can convert into other hormones and metabolites. In a healthy young male, about 60 percent of his testosterone is attached to sex hormone binding globulin (SHBG). Total testosterone is the sum of bioavailable testosterone and testosterone bound to SHBG.
Proper monitoring by an experienced physician is extremely important to ensure optimal levels of testosterone, to maximize benefits and to minimize side effects. Figure 4 Target organs for beneficial and negative effects of testosterone (Courtesy of Dr. As mentioned previously, hypogonadism is the medical term for the condition in males that is caused when the body is not producing sufficient amounts of testosterone. Common complaints for men with hypogonadism include: lower sexual desire (libido), erectile dysfunction (softer erections or lack of erections), depression, low energy and appetite, changes in body composition (lower lean body mass and higher abdominal fat), lower strength, reductions in body and facial hair, less mental focus and decreased height and osteoporosis (decrease in bone density). As Table 1 shows, normalizing testosterone in people who have lower than normal levels has dramatic benefits, among which are increased sexual desire, lean body mass, bone density, strength, mood, motivation, mental focus, and stamina. In addition to blood tests and physical examination, a brief screening instrument has also been developed by researchers at St. Note that several of the above-mentioned problems can be caused by many other issues unrelated to low testosterone. The benefit of this questionnaire is that it may encourage some men to seek medical advice. As discussed before, hypogonadism is caused when the testicles fail to produce normal levels of testosterone. Some commonly used medications such as Megace (an appetite stimulant), Nizoral (an anti-fungal agent), Prednisone (an anti-inflammatory corticosteroid) and Tagamet (an antacid) can also lower testosterone production. It is important that your doctor measure hormones in the HPGA cascade to diagnose what kind of hypogonadism you have. The pituitary gland which controls testosterone production through the production of LH, is not secreting enough LH to stimulate production of testosterone by the testicles. The testicles have lost their ability to produce testosterone, despite adequate amounts of LH. Since aging and illness can increase SHBG, which can attach to testosterone to impair its effectiveness, it becomes more important to test for free testosterone if you are older or being challenged by illness. Many doctors treat their patients according to hypogonadism symptoms regardless of what their testosterone blood levels are. Some physicians recommend doing hormone testing in the morning on an empty stomach, as many things can affect free testosterone measurements, including diet. Some doctors tend to test this hormone in the late afternoon since the levels may be lower then. In theory testosterone replacement should approximate the body-s own nat-ural production of the hormone.
There are testosterone replacement products that require daily dosing (orals, buccal, and gels), once a week or two weeks dosing (injections), and once every three- to four-month dosing (long-acting testosterone undecanoate injections (not yet approved in the United States as of 2010) or testosterone pellets). Males who are hypogonadal can be given continuous testosterone replacement therapy in a wide assortment of ways. Le systeme endocrinien de l'homme adulte trouve son unite dans le vecteur de ses messages : l'hormone [87].
Le cholesterol (C27) est transporte vers les mitochondries par un mecanisme dependant de la LH regule par une proteine de transfert dite proteine activatrice de la steroidogenese (StAR ou steroidogenesis activator protein) [169] dont le role essentiel a egalement ete decrit dans la surrenale et l'ovaire [170] ainsi que le cerveau [83]. La capacite du systeme enzymatique ne lui permettant pas de transformer la totalite de la pregnenolone en testosterone, la cellule de Leydig elimine des composes intermediaires : DHEA, progesterone, 17a-hydroxyprogesterone et androstenedione [176]. Le SDHEA n'a pas de role specifique mais, en en raison de sa demi-vie longue (7-8h contre 15-30 minutes pour la DHEA) et de son interconversion continuelle avec la DHEA [5], elle constitue une reserve importante de DHEA. La quantite d'androgenes du serum utilisable par les tissus est principalement regulee par l'axe hypothalamo-hypophysaire par l'intermediaire de l'action de la LH sur les cellules de Leydig. La fonction principale des cellules de Leydig est la production d'androgenes, mais elles produisent egalement de l'IGF-1 et des facteurs de croissance qui interviennent dans la regulation autocrine et paracrine du testicule [141]. L'hypothalamus siege a la base du cerveau juste au dessus de l'hypophyse et possede des liens tres fournis avec les autres regions cerebrales utiles aux fonctions viscerales, autonomes et comportementales. La partie posterieure de l'hypophyse (posthypophyse ou neurohypophyse) joue le role de reservoir pour la vasopressine et l'oxytocine qui sont secretees par l'hypothalamus. Il est possible qu'une grande partie de l'action inhibitrice de la testosterone s'exerce au travers de sa bioconversion en oestradiol [151, 158], d'autant que l'oestradiol reduit egalement l'amplitude des pulses de LH chez l'homme [151] et a un effet inhibiteur direct sur les cellules gonadotropes hypophysaires [81].
La testosterone inhibe preferentiellement la secretion de LH, alors que les oestrogenes, dont l'action frenatrice globale est plus marquee que celle de la testosterone [39], inhibent de facon identique la LH et la FSH. La LH agit sur les cellules de Leydig par l'intermediaire de recepteurs (LH-R) qui font partie de la superfamille des recepteurs couples a la proteine G (GPCR) [109]. L'activation des recepteurs de la LH au niveau de la membrane des cellules de Leydig stimule l'adenyl-cyclase et entraine la formation d'AMP cyclique (cAMP). A cote cette action rapide sur la steroidogenese, la LH possede egalement une action trophique a long terme sur les cellules de Leydig, destinee a entretenir le niveau enzymatique ainsi que la fonction et le volume des mitochondries et du reticulum endoplasmique indispensables a cette synthese [82, 192]. La FSH et les interactions cellulaires locales participent a la regulation des cellules de Leydig.
Les steroides comme la pregnenolone, la progesterone et la testosterone diffusent librement a travers la membrane des cellules de Leydig et equilibrent rapidement les differents compartiments testiculaires [111]. Dans le plasma, la testosterone circule sous 3 formes : 2% sous forme libre, seule forme utilisable directement par les tissus, 45-75% sont lies a la proteine de transport des steroides sexuels appelee TeBG (testosterone binding-globulin) ou SHBG (sex hormone binding globulin) et 30 a 55% sous forme liee a l'albumine [49, 144, 145]. A la peripherie, les steroides libres s'equilibrent rapidement entre le sang et les visceres, assurant un taux uniforme. La SHBG est une proteine produite par le foie qui se lie a la testosterone, a la DHT et plus faiblement a l'oestradiol [49].
La testosterone libre, apres son passage transmembranaire, peut agir directement sur le recepteur aux androgenes. L'importance de l'oestradiol chez l'homme a ete amplement confirmee par les explorations d'hommes presentant une mutation de l'ER-a [165] ou du gene de l'aromatase [116]. Dans les tissus, les voies de degradation des androgenes dependent du profil enzymatique local. Certains metabolites des androgenes sont excretes sous forme de steroides libres, d'autres sous forme sulfo ou glucuro-conjuguee. Les steroides libres peuvent diffuser aisement jusqu'au noyau des cellules, mais seules certaines cellules sont capables de les retenir grace a des recepteurs specifiques. Bien que la testosterone soit l'androgene predominant dans la circulation peripherique avec une concentration 10 a 12 fois superieure a la DHT, la concentration tissulaire locale de DHT, dont l'action androgene est plus forte, peut etre plus elevee. L'action des androgenes sur l'expression genomique passe par un capteur specifique unique: le recepteur aux androgenes (RA). La forme la plus frequente du RA est une proteine de 110-114 kDa composee de 910-919 acides amines [79, 189]. Le domaine amino-terminal est porteur d'une chaine polymorphique de residus glutamines code par une repetition polymorphe (CAG)nCAA [204].
Il serait implique dans les changements conformationnels entraines par la liaison avec les androgenes et les anti-androgenes [88] et est porteur d'un site de phosphorylation necessaire pour une activite transcriptionnelle optimale du RA [205]. Une des fonctions principales de ce domaine carboxyl-terminal est la tres haute affinite specifique de liaison avec les androgenes. Le gene du recepteur androgene est localise sur le bras long du chromosome X en q11-12 [22], proche du centromere, et code pour une proteine de masse moleculaire 110 kdaltons.
L'action androgene n'est pas seulement une fonction de l'expression du RA dans les tissus-cibles et du nombre de repetitions CAG, mais implique une interaction complexe de la testosterone, du RA, et des co-activateurs et co-represseurs specifiques du tissu avec les elements de reponse androgene dans les genes specifiques [91, 146]. La liaison hormone-RA conduit a la dissociation des proteines du choc thermique (HSP), suivie d'une phosphorylation et d'un changement de configuration allosterique du recepteur [95] qui se combine a un autre pour former un dimere.
Cet ensemble multi-moleculaire active ou supprime specifiquement la transcription de genes specifiques androgeno-regules a des endroits precis de la chromatine [134].
De nombreuses autres proteines interagissent avec le recepteur sur differents domaines [63]. La Figure 10 schematise la distribution des molecules co-activatrices ou co-repressives relatives a l'activite agoniste ou antagonistes des ligands.
En presence d'un ligand agoniste dans le site de liaison, le recepteur des androgenes se transforme spatialement, interagit avec les molecules co-activatrices et ce complexe supramoleculaire active la transcription specifique androgeno-regulee. Les etudes des animaux depourvues d'expression (knock out) de co-activateurs ou co-represseurs des recepteurs aux hormones steroides montrent des differences dans l'action biologique des co-activateurs qui sont par ailleurs associes a une expression tissulaire specifique.
C'est un element fondamental complementaire des voies d'action genomique des hormones steroidiennes. La matrice nucleaire joue un role important dans l'organisation spatiale de l'ADN, sa replication et la transcription. Barrack et Coffey [6, 7] furent les premiers a montrer que la matrice nucleaire etait une cible majeure pour la liaison des recepteurs des hormones steroidiennes dont fait partie le recepteur androgene.
Si la voie des activations genomiques decrite plus haut controle l'expression des genes et la synthese de novo des proteines, elle le fait avec un temps de latence certain entre son activation et la realisation effective du produit. Une voie alternative d'activation cellulaire non genomique existe et s'exerce au travers d'interactions beaucoup plus rapides (secondes ou minutes) que l'activation du RA (30-60mn) qui necessite le transfert dans le noyau et la transcription [30]. Decrites pour la premiere fois dans les annees 70 par Szego [126], les voies d'action non genomique des hormones steroidiennes ont ete confirmees par des techniques indirectes pour leurs actions sur les canaux membranaires ioniques [62] et pour l'interaction directe des recepteurs avec des macromolecules des voies de signalisation ou transmission du signal intracellulaire [160], puis leur participation a des activites tissulaires globales integrees telle la resorption osseuse [85]. Les voies de transduction intracellulaires du signal peuvent etre actives, soit par les hormones steroidiennes via les recepteurs membranaires couples aux proteines G ou Src-Kinases, soit par les facteurs de croissance via leurs recepteurs specifiques, le TNFa ou une elevation intracellulaire de l'AMP cyclique consecutive a une stimulation par neurotransmetteurs ou agent pharmacologique. Ces voies d'action cellulaire directes non genomiques, introduisant un concept plus global et coordonne de l'action cellulaire des steroides [69], pourraient jouer un role physiopathologique important mais restent mal evaluees a l'heure actuelle. Si le domaine de liaison a l'ADN et le ligand domaine ont une tres forte homologie, il n'en est pas de meme pour le domaine NH2 terminal. En fonction du nombre de repetitions, on observe des differences dans l'activite de transcription, avec un effet modulateur lineaire sur la transcription au niveau des genes androgeno-dependants, probablement par une affinite differentielle des proteines co-activatrices comme ARA24 et p160 (La famille p160 des co-activateurs a ete subdivisee en trois sous-groupes : SRC-1 [steroid-receptor coactivator-1], SRC-2 qui comprend TIF-2 [transcriptional intermediary factor 2] et GRIP-1 [glucocorticoid-receptor interacting protein 1], et SRC-3 qui comprend TRAM-1 [thyroid-receptor activator molecule 1], ACTR et AIB1 [amplified in breast cancer 1]) [74, 76]. Des alterations du gene du RA sont responsables des syndromes d'insensibilite totale (phenotype genital externe feminin) ou partielle (phenotype genital externe ambigu) aux androgenes, de l'atrophie musculaire bulbo-spinale (Maladie de Kennedy), de certaines formes d'infertilite masculine [4, 70] et de l'echappement hormonal du cancer de prostate (Figure 12). La testosterone a des taux normaux sature les RA et son effet marque un plateau a partir d'une certaine valeur specifique a chaque tissu [17, 209, 210]. Les molecules d'interet dans le cadre du vieillissement masculin sont des hormones ou des proteines qui montrent une decroissance avec l'age : steroides sexuels (testosterone et oestradiol dans le cadre du DALA), DHEA et son derive sulfo-conjugue le SDHEA (adrenopause, bien que l'hormone surrenalienne la plus importante, ne diminue pas avec l'age), enfin la GH et son effecteur hepatique IGF-1 (somatopause). La plus grande partie de la testosterone circulante est liee a des proteines de transport, TeBG (testosterone-estradiol-binding-globulin) egalement denommee SHBG (sex hormone-binding globulin) (environ 45%) et CBG (corticosteroid-binding globulin) (environ 1-2%), mais aussi a l'albumine (environ 50%). Le couplage etroit, avec un decalage d'environ 30 minutes, entre les pulses de LH et les episodes de liberation de testosterone est bien identifie chez l'animal, mais bien que plus difficile a mettre en evidence chez l'homme [177], a ete demontre dans le sang veineux du cordon spermatique [199]. C'est un dosage facile et automatise, representant la somme de la testosterone libre et de la testosterone liee aux differentes proteines. Cependant, pour un niveau donne de testosterone totale, les variations du taux des proteines de liaison sont susceptibles de modifier de facon sensible le niveau de testosterone libre, seule biologiquement efficace. Une nouvelle methode de dosage biologique, utilisant l'interaction androgeno-dependante entre le domaine du ligand et le domaine amino-terminal du RA modifie par transfection, est encore du domaine experimental [135, 136]. La fraction immediatement bioactive est la testosterone libre qui peut diffuser aisement dans les cellules-cibles, comme le demontre le taux identique de testosterone libre dans tous les liquides corporels. Sous reserve qu'aucun steroide competitif pour les sites de liaison de la SHBG ne soit present en quantite significative, la testosterone libre peut etre calculee par une equation du second degre utilisant la loi d'action de masse a partir de la testosterone totale, de la SHBG mesuree par dosage radio-immunologique et de l'albumine [184]. I've been taking testosterone replacement for 16 years and for the most part have had few side effects thanks to careful monitoring.
The three glands communicate through a cascade of hormones and a self-regulating feedback loop that controls the generation of each hormone. This occurs when the testicles fail to produce sufficient levels of testosterone to suppress production of LH and FSH. It is characterized by disruption of central components of the HPGA resulting in decreased levels of GnRH, LH, or FSH.
The most common cause of mixed hypogonadism is late-onset hypogonadism, which occurs with aging.
It plays an important role in bone, hair, skin, and brain health as well as other functions in men. What most people don't realize is that in addition to sexual desire, testosterone also affects lean body mass, strength, bone density, mental focus, mood, fat loss, and other important factors in both males and females (Figure 4).
However, these benefits can be erased if proper monitoring, dose adjustment, and appropriate choice of testosterone replacement option are not accomplished.
It affected the way that I related to people and my ability to handle stress at work and in life. Then they can get their testosterone checked and have a physical examination to help determine whether they are indeed hypogonadal. The most common kind of hypogonadism presents low testosterone with normal or elevated FSH and LH levels, which indicates that your testicles are not responding to the signals of both LH and FSH. This could be caused by heavy alcohol intake or the effect of some medications on estrogen clearance in the liver. This would be especially apparent if a male's total testosterone level is in the high reference range but his free testosterone (unbound) level is low. DHEA is a hormone produced by the adrenal glands that has a lot of the same benefits as testosterone. Some studies report that free testosterone may be a better indicator for quality of life and lean body mass, but there are some conflicting studies on this issue.
This decline is due to many factors that get in the way of retaining a healthy testosterone blood level. Young and adult men tend to have higher testosterone levels in the morning than in the evening (see Figure 6).


Elevated insulin caused by eating carbohydrates, for instance, can increase free testosterone levels by reducing plasma levels of SHBG. In my opinion, it is not practical to restrict testing of this hormone to early morning times and in a fasting state since intraday fluctuations are not that great in men over 30 and it may be equal to laboratory variability.
The average male produces 4 to 7 mg of testosterone a day with plasma levels in early morning and lower levels in the evening. It is a decision that should not be made without a discussion with your health care provider.
Please download the latest version of the Google Chrome, Mozilla Firefox, Apple Safari, or Windows Internet Explorer browser. D-Aspartic Acid (D-AA) is a non-essential amino acid which support increased testosterone levels. Un androgene est une hormone steroidienne capable d'induire la differentiation et la maturation des organes reproducteurs masculins, de stimuler les caracteres sexuels secondaires pour aboutir a un phenotype masculin normal [114] et d'entrainer les modifications comportementales necessaires au role de l'homme dans la reproduction [23]. Elle est produite de facon quasi-exclusive (plus de 95%) par les cellules de Leydig du testicule, situees autour et entre les tubes seminiferes, qui representent 5% du volume de la glande [153].
Les cellules de Leydig peuvent en assurer la synthese a partir de l'acetate, mais elles utilisent surtout le cholesterol extrait des lipoproteines plasmatiques, et notamment de la fraction de faible densite (LDL) [140], mais aussi celui des membranes cellulaires (Figure 1). Ce transfert intra-mitochondrial du cholesterol est l'etape limitante de la steroidogenese. L'action de clivage de P450C17 la transformera en D4-androstenedione, premier C19 de cette voie minoritaire. Durant la periode foetale vers la 14e semaine, on observe une augmentation tres importante du nombre et de l'activite des cellules de Leydig sous l'influence de l'hCG maternelle [118]. L'eminence mediane et l'infundibulum, richement vascularisees, assurent la communication neurologique et humorale entre l'hypothalamus et l'hypophyse (Figure 3). La partie anterieure de la glande pituitaire (antehypophyse ou adenohypophyse) secrete plusieurs hormones : les gonadotrophines, FSH (follicle-stimulating hormone ou hormone folliculo-stimulante) et LH (luteinizing hormone ou hormone luteinisante), l'ACTH, la prolactine, la GH et la TSH. Les gonadotrophinesLes cellules gonadotropes antehypophysaires secretent les gonadotrophines LH et FSH. Regulation de la secretion de LHElle fait intervenir une boucle de controle complexe equilibrant les actions stimulantes des secretions hypothalamiques et l'action frenatrice des steroides sexuels (Figure 4). La LHRH est un decapeptide libere par l'hypothalamus sur un mode pulsatile, donnant un caractere pulsatile et rythmique a la secretion de gonadotrophines hypophysaires [120].
Inhibition par les steroides sexuelsL'action frenatrice (feedback negatif) des steroides sexuels sur la liberation des gonadotrophines s'exerce au niveau hypothalamique et hypophysaire. L'inhibine, une proteine produite par les cellules de Sertoli, est aussi capable d'inhiber la production de FSH, mais n'a que peu ou pas d'effet sur la secretion de LH [24].
L'abaissement de la testosterone observee chez les hommes presentant un adenome hypophysaire a prolactine est principalement du a la suppression de la secretion pulsatile de LH [198]. En retour, ceux-ci n'exercent aucun retrocontrole sur la secretion d'ACTH qui est regulee par le cortisol. Le ligand naturel du recepteur a la LH est la LH, mais en raison d'analogies structurelles, la gonadotrophine chorionique humaine (hCG) peut egalement l'activer. Le cAMP active les proteines kinases qui favorisent la conversion du cholesterol en pregnenolone. Les recepteurs a la FSH n'etant presents que dans les cellules de Sertoli, la FSH n'intervient qu'indirectement, par l'intermediaire de facteurs secretes par les cellules de Sertoli [124] et par interactions paracrines, notamment par IGF-1 qui stimule la steroidogenese et TGF-b qui l'inhibe [47, 54]. Les proteines de liaison etant rapidement saturees, ces compartiments sont exposes a de fortes concentrations de testosterone libre. La testosterone liee a la SHBG, a l'inverse de la fraction liee a l'albumine, se dissocie difficilement et n'est pas disponible pour l'utilisation tissulaire.
La concentration de testosterone libre dans les tissus-cibles et les fluides corporels depend donc principalement des concentrations de SHBG et d'albumine. La reduction de la liaison D4 ou l'aromatisation aboutissent a la formation de steroides sexuels, respectivement 5a-dihydrotestosterone et 17b-oestradiol, d'actions totalement differentes qui renforcent et diversifient les effets biologiques de la testosterone (Figure 7).
Transformation en DHTLa transformation en DHT, androgene deux fois plus puissant que la testosterone, s'effectue dans certaines cellules cibles sous l'action des 5 a-reductases de type 1 et 2, localisees principalement dans la peau et la prostate [147, 162, 163] (Tableau 1).
Transformation en 17b-oestradiolLa testosterone est metabolisee par l'aromatase en un oestrogene puissant, l'oestradiol (E2).
Ces hommes presentent des taux eleves de LH et de testosterone, une grande taille en raison d'un retard de soudure des cartilages de croissance epiphysaires, mais aussi une osteopenie, ainsi qu'une hyperinsulinemie chez le patient presentant une mutation de l'ER-a.
La majorite des reactions cataboliques se font dans le foie, mais aussi dans la peau et la prostate pour aboutir a une elimination dans l'urine ou par la peau.
La DHT peut etre transformee en androstenediol, a la fois forme de stockage, car la conversion est reversible, et forme d'elimination steroidienne.
Lors du vieillissement, on observe une diminution de la clairance metabolique de la testosterone [182], qui resulte de la diminution du debit cardiaque, hepatique et tissulaire et de l'augmentation de la liaison a la SHBG.
La testosterone et son metabolite la DHT, qui assurent l'essentiel de l'action androgene chez l'homme, peuvent ainsi activer des genes specifiquement sensibles qui augmentent l'expression de certaines proteines sous controle androgene.
Les variations de longueur tiennent au nombre variable des repetitions de triplets dans l'exon 1 du gene du RA [32, 33, 101, 102]. Il intervient de facon predominante dans la regulation de la transcription [78, 159] La totalite du domaine est requis pour une action complete du recepteur [46, 67]. Dans la population normale, le nombre de residus glutamine varie de 9 a 38 [36] et rend compte du polymorphisme du gene du RA. En l'absence du ligand, le RA est localise dans le cytoplasme alors que l'activation par un androgene entraine sa translocation rapide dans le noyau au travers des pores nucleaires, debutant en quelques minutes et apparement complete en 30 minutes [79].
Cette affinite est favorisee par les proteines chaperonnes de choc thermique Hsp90 et Hsp70 qui maintiennent le RA depourvu d'hormone (apoRA) dans une conformation inactive, favorable a la liaison avec le ligand [26, 53, 71] mais empechant sa liaison avec l'ADN.
Le gene est constitue par 8 exons [100] qui sont les parties d'ADN du gene possedant l'information finale codante transcrite en ARNm puis secondairement en sequences d'amino-acides. La relation est cependant complexe et depend de l'age, des tissus ou des cellules etudiees. Le RA cytoplasmique inactif n'est qu'une partie d'un complexe macromoleculaire qui se dissocie lors de la liaison de la testosterone ou de la DHT au recepteur, entrainant un changement conformationnel (allosterique) qui l'active.
Le RA non lie, probablement situe dans le cytoplasme, est maintenu dans un etat conformationnel favorable a la liaison avec un androgene par les proteines de choc thermique [28, 53, 129]. Celui-ci est alors stabilise dans le noyau et se fixe par ses domaines de liaison a des sequences specifiques de l'ADN, les elements de reponse aux androgenes (androgen response elements ou AREs) [31, 157].
La Figure 9 en represente schematiquement une : l'ARA70 (AR-associated protein, 70 kDa) qui joue un role de co-activateur du RA et augmente la transcription [202]. Beaucoup interagissent dans plusieurs classes de recepteurs, recepteurs aux estrogenes, aux progestatifs et glucocorticoides tels HMG1, HMG2 (High Mobility Group protein 1 et 2) ou egalement avec d'autres molecules modulatrices, telle OCT 1-2 (octamer transcription factors 1 et 2) qui interagit avec les recepteurs RP, RG et SRC1.
Les molecules denommees molecules modulatrices specifiques des recepteurs nucleaires (SRM), dont les SARMs qui sont selectives du recepteur aux androgenes, sont par contre des molecules ambivalentes. En presence d'un ligand antagoniste (antiandrogene pur) dans le site de liaison, le recepteur adopte une conformation spatiale qui interagit preferentiellement avec les molecules co-represseurs avec comme consequence l'impossibilite d'activer la transcription.
Autres voies de signalisationLa phosphorylation du recepteur sur les residus serine augmente les capacites de liaison. La matrice nucleaire associe les elements moleculaires et structuraux des pores nucleaires, de la lamina des reseaux intra nucleaires et nucleoles. Dans l'ADN nucleaire il y a approximativement 50 000 boucles d'ADN contenant 60 000 paires de bases (60 kbp). Dans la prostate, plus de 60 % de l'ensemble des recepteurs nucleaires aux androgenes sont associes a la matrice nucleaire [6]. Elle controle egalement les programmes cellulaires a moyen et long terme, ainsi que l'organisation et les reseaux cellulaires pour des fonctions complexes. Certains de ces recepteurs membranaires aux hormones steroidiennes ont ete recemment clones [208]. Ces voies activees peuvent interagir avec les co-activateurs ou les co-represseurs du recepteur des androgenes en les activant par phosphorylation dans leur localisation cytoplasmique ou nucleaire. Un allongement poly-glutamine, code par une repetition polymorphe (CAG)nCAA, est present dans le domaine NH2 terminal ; sa variation (de 9 a 38 residus glutamine) a ete observee dans une population normale (Figure 11).
La repartition ubiquitaire mais non uniforme de ces proteines participe a la variabilite de l'expression du RA suivant les tissus. Chez le patient eugonadique, il faut atteindre des taux nettement supra-physiologiques pour observer un effet significatif. La testosterone a peu d'affinite pour l'albumine mais, en raison de sa tres forte concentration, cette derniere represente une capacite de liaison quantitativement importante.
Les valeurs de reference des laboratoires sont plus larges que pour la plupart des autres hormones en raison des variations interindividuelles, diurnes et saisonnieres.
On observe egalement une variation circadienne des taux de testosterone de l'homme adulte, avec les taux les plus eleves dans les premieres heures de la matinee suivis d'une descente progressive vers des valeurs minimales le soir et durant les premieres heures de sommeil [137].
Les fluctuations de la CBG et de l'albumine etant de faible amplitude, sa mesure donne un bon reflet de l'androgenicite plasmatique.
C'est cette diffusion generale homogene qui permet, dans certains essais cliniques, de la doser dans la salive. Meme la mesure radio-immunologique directe utilisant un analogue donne des valeurs qui ne representent qu'une fraction de la testosterone libre obtenue par dialyse a l'equilibre (coefficient de correlation de 0,67) [59, 142, 143, 184, 196]. It's critical that you are monitored for side effects in addition to your testosterone level.
Patients who would like to be proactive can fill out this form and give a copy to their doctor. Make sure your doctor is aware of your energy level, mood, and sexual function, as well as any potential side effects (tender breasts, urinary flow decrease, moodiness, and acne). It is the primary androgenic (responsible for masculine characteristics) and anabolic (muscle building) hormone. Release of gonadotropin-releasing hormone (GnRH) from the hypothalamus regulates secretion of other hormones (gonadotropins) that influence the testicles by way of the pituitary.
In this type of hypogonadism, low levels of LH do not allow for the proper stimulation of the production of testosterone by the testes. This is associated with osteoporosis, decreased lean body mass, reduced cognition, fatigue and impairment of libido and erectile function.
Large amounts of estrogen can cause mood swings, enlarged breasts (gynecomastia), fat gain, and water retention.
As males grow older or if illness is present, SHBG sweeps up more and more testosterone, lowering free testosterone and its benefits.
It is useful to also measure the level of free testosterone as this may be more indicative of how hormone therapy is progressing. This questionnaire is not a perfect predictor of low testosterone and should not replace tests for testosterone blood levels. In another, there is not enough secretion of LH and FSH needed to tell the testicles to produce needed testosterone.
Among them are inflammatory states caused by being overweight, diet, medications, alcohol and street drug abuse, stress, lack of adequate sleep, and problems with how the body uses carbohydrates for energy (due to impaired function of the blood sugar controlling hormone insulin).
Starting and stopping testosterone can have negative effects on someone's quality of life (more on this topic later). La testosterone, hormone male secretee par le testicule, est l'androgene majeur qui exerce une action quasi-ubiquitaire dans l'organisme de l'homme, directement ou par l'intermediaire de sa bioconversion en un androgene plus puissant, la dihydrotestosterone (DHT) ou en un oestrogene puissant, l'oestradiol (E2). Le nombre maximum de cellules de Leydig, atteint peu apres 20 ans, est de 500 millions par testicule [121]. Le clivage de la chaine laterale fait apparaitre le premier steroide C19, la dehydroepiandrosterone ou DHEA. Avant cette periode, le controle des cellules de Leydig et le debut de la steroidogenese seraient sous la dependance d'un autre mecanisme [140].
Ce sont des glycoproteines qui interviennent dans la regulation de la production d'androgenes.
La baisse de la testosterone apres castration ou lors de l'insuffisance leydigienne primitive, stimule la secretion de GnRH, principalement en augmentant la frequence des pulses [27]. L'existence d'un rythme circadien marque par une elevation de l'amplitude des pulses de LH durant le sommeil et une augmentation de la testosterone aux premieres heures du matin, est bien etabli chez l'adolescent [19]. La LH et la FSH plasmatiques s'abaissent en quelques heures [151] apres administration de testosterone ou d'oestradiol alors que la castration les elevent. En pathologie clinique, des mutations de ces recepteurs affectent la production d'androgenes : activation responsable d'une puberte precoce ou, a l'inverse, inactivation entrainant un pseudo-hermaphrodisme masculin.
Il est possible que le calcium et la calmoduline puissent aussi intervenir comme second messager de l'action de la LH [141] (Figure 1). La plus grande partie des steroides contenus dans le liquide interstitiel diffuse alors dans le sang veineux. La testosterone biodisponible represente la somme de la testosterone libre et de la testosterone liee a l'albumine, soit 40 a 50% de la testosterone totale.
Globalement, les oestrogenes et la thyroxine l'augmentent, l'insuline, la GH, les glucocorticoides, les androgenes et les progestatifs l'abaissent.
Mais elle a aussi des effets indirects par le biais de metabolites actifs qui augmentent et diversifient ses effets biologiques.
La 5a-reductase de type 2, inhibee par le finasteride, est la plus importante ; son absence entraine des formes particulieres de pseudo-hermaphrodisme masculin [191]. Cette aromatisation transforme egalement l'androstenedione en estrone dont l'activite oestrogene est reduite. La conversion tissulaire de la testosterone en oestrogenes est par ailleurs essentielle pour la fertilite masculine. C'est la testosterone elle-meme qui induit les enzymes hepatiques responsables de son propre catabolisme. Le glucuronide d'androstenediol, mesure sur un recueil urinaire de 24 heures, sera ainsi un reflet de l'utilisation tissulaire des androgenes. Les concentrations les plus elevees sont presentes dans les organes sexuels (prostate, testicules, ovaires) mais aussi dans le coeur, le muscle et le foie, alors que les concentrations dans les autres tissus androgeno-sensibles, comme l'os par exemple, sont beaucoup plus basses.
En effet, si les domaines de liaison a l'ADN et de liaison au ligand domaine ont une tres forte homologie, il n'en est pas de meme pour le domaine NH2 terminal qui possede un allongement polyglutamine de longueur variable. Une zone fonctionnelle specifique, denommee AF-1 et regroupant deux regions a fonction puissante appelees t-1 et t-5, possede toutefois un pouvoir activateur de la transcription particulierement marque [78]. Le premier doigt est responsable de la reconnaissance de la sequence de l'ADN-cible, trois amino-acides a sa base etant particulierement critiques (glycine, serine, valine) [13, 175]. Une sequence situee a la jonction de la region charniere et du domaine de liaison a l'ADN est responsable du signal de transfert [206].
Il intervient aussi probablement dans les autres fonctions du recepteur comme la dimerisation et la regulation transcriptionnelle [79, 113, 159, 201]. De plus, pour une meme cellule, on peut constater un effet oppose sur les proteines et le niveau d'ARNm. Le RA migre alors dans le noyau et s'unit a un autre pour former un homodimere qui se lie avec une tres haute affinite a des sites de liaison specifiques de la chromatine nucleaire contigus aux genes androgeno-dependants. Seule la fraction libre de la testosterone entre dans la cellule cible des androgenes par diffusion.
La translation des ARNms sur les ribosomes cytoplasmiques dirige la synthese des proteines responsables des modifications cellulaires androgeno-induites, sur la fonction, la croissance ou la differenciation.
D'autres interviennent egalement, telles l'ARA55 dont la surexpression entraine un changement de specificite pour le ligand, le Bag-1L et la proteine 14-3-2 qui stimulent la fonction androgenique, la b-catenine qui augmente l'activite androgenique en presence de differents ligands (oestradiol, androgenes surrenaliens), molecule qui peut etre mutee dans les cancers de prostate [35], la caveoline1 qui stimule la transcription et est surexprimee apres castration pour cancer de prostate [99], ou PDEF (Prostate Derived Ets Factor) qui augmente l'expression du PSA en l'absence d'androgenes [123].


Le flutamide, le nilutamide et le bicalutamide sont des anti-androgenes purs avec, pour le bicalutamide, une affinite 4 fois plus grande pour le RA que l'hydroxyflutamide qui est le metabolite actif du flutamide, et 2 fois plus grande que celle du nilutamide [23]. Une deuxieme activation a lieu apres la liaison des agonistes, mais pas des antagonistes [21]. De la meme maniere IGF-1, KGF et EGF activent le recepteur androgene en l'absence d'androgenes [43]. Cette association intermacromoleculaire specifique est une des etapes capitales de regulation de l'action hormonale, via les recepteurs nucleaires [58, 190], sur l'expression genomique specifique.
L'activation rapide de cette voie vers son produit effectif permet une adaptation cellulaire au micro-environnement et une modulation des programmes cellulaires a long terme.
La presence et la fonctionnalite de recepteurs androgeniques membranaires, pouvant faire intervenir un type specifique de ligand androgene [104], ont ete recemment decrits dans les lignees cellulaires prostatiques humaines androgeno-sensibles [167]. La phosphorylation cytoplasmique, entre autre pour SRC3, a pour consequence sa localisation nucleaire et l'interaction avec le RA et les autres facteurs de transcription. Un nombre plus faible de repetitions est associe a une activite plus forte du RA et possiblement a une action androgene globale plus forte [11]. Il est donc probable que l'androgenicite depend du niveau de testosterone chez le patient hypogonadique, alors que chez le patient eugonadique le niveau du plateau depend de l'activite du RA genetiquement determinee (Figure 13). Cette fraction de testosterone liee aux proteines n'est pas utilisable directement par les tissus mais, a l'inverse de la liaison avec la SHBG, la liaison avec l'albumine s'avere facilement et rapidement dissociable permettant d'enrichir rapidement la fraction libre (environ 2%) [49] (Figure 14). En raison de la variabilite diurne, des taux inferieurs a la normale peuvent se voir chez des hommes par ailleurs normaux [166].
Il faudrait donc, pour interpreter correctement le dosage de testosterone totale, disposer d'un dosage simultane de SHBG qui augmente avec l'age et l'obesite.
C'est un dosage plus complexe, realise par des laboratoires de reference, comportant un premier temps de precipitation de la testosterone liee a la SHBG par le sulfate d'ammonium, puis un second temps d'extraction de la testosterone libre et liee a l'albumine dans le surnageant, suivie de la separation chromatographique des steroides et d'un dosage radio-immunologique [44, 122]. Certains sites internet offrent au surfeur la possibilite de se procurer des kits de dosage salivaire dont la fiabilite est evidemment douteuse.
Ils ne doivent pas etre utilises [1, 171] car, trop sensibles a la nature de l'echantillon et notamment a sa teneur en SHBG [196], ils ont tendance a sous-estimer le deficit androgene reel et, a l'inverse, a le surestimer chez les hommes avec une SHBG basse, par exemple chez les hommes avec obesite moderee [108]. Some men may experience one or more side effects that sometimes go unnoticed until it is too late. It is expected that every doctor have a similar form, although most do not ask questions pertinent to sexual function or on the use of androgens. Studies combining testosterone and oral sexual enhancement drugs have shown a synergistic effect on sexual benefits.
It is important to be honest about when your doctor asks you about your sexual performance.
Testosterone replacement needs to be stopped if increases in PSA above normal are observed.
GnRH controls the secretion of luteinizing hormone (LH) and follicle-stimulating hormone (FSH) by the anterior pituitary. The pituitary glands tried to increase testosterone at no avail even after increasing LH and FSH.
Levels of free testosterone can range between 0.3 and 5 percent of the total testosterone count, with about 2 percent considered an optimal level.
Some experts also think that our own bodies are slowly turning down their engines to get ready for a slower pace and eventual death. Le maintien d'un niveau approprie d'androgenes impose une production qui equilibre l'epuration metabolique et l'excretion. L'absence de StAR par mutation du gene est responsable de l'hyperplasie surrenale congenitale lipoide, caracterisee par une accumulation de cholesterol dans les cellules de Leydig et de la surrenale et une quasi-impossibilite de synthetiser des steroides [168].
Cependant, a l'interieur meme des cellules (intracrinologie), 30 a 50% de la synthese des androgenes proviendraient de la transformation de la DHEA [89], avec une formation pratiquement ubiquitaire de steroides sexuels [51, 77, 107], notamment dans le foie, la peau, la prostate, l'os et le cerveau qui possedent le materiel enzymatique necessaire a cette transformation.
Dans la periode neo-natale, l'action des gonadotrophines amene les taux de testosterone au niveau de ceux observes durant la puberte, puis les cellules de Leydig regressent.
La majorite des cellules gonadotropes peuvent secreter les deux gonadotrophines qui contiennent toutes les deux une chaine a et une chaine b. Par contre chez l'adulte on observe bien un rythme similaire pour la testosterone, mais il est beaucoup moins evident pour la LH [173], ce qui semblerait indiquer l'existence d'un autre mecanisme regulateur.
La testosterone diminue l'expression de la sous-unite du gene de la LH [195], mais l'inhibition la plus importante est exercee par la testosterone, la DHT et l'oestradiol au niveau de l'hypothalamus en ralentissant le generateur de pulses hypothalamique et donc la liberation de LH [151, 197]. Les proteines de liaison servent de reserve de steroides qui, autrement, seraient rapidement metabolises par le foie.
Par exemple, chez l'homme obese la SHBG est abaissee [60], en partie du fait de l'elevation de l'insulinemie [130], et la testosterone est egalement abaissee ; a l'inverse la SHBG et la testosterone totale sont augmentees chez l'homme hyperthyroidien [3]. Elle joue alors le role de pro-hormone et doit etre metabolisee en androgene plus puissant, la dihydrotestosterone (DHT) qui activera le recepteur des androgenes (RA), ou en oestrogene, l'oestradiol qui activera un recepteur different. Comme l'affinite de la DHT pour le recepteur aux androgenes est 5 fois celle de la testosterone, l'action androgene est potentialisee dans ces tissus.
La plupart des metabolites sont inactifs, mais des exceptions sont possibles (metabolites 5b-androgenes qui stimulent la formation de l'heme dans la moelle osseuse et le foie [15]). A l'inverse, le glucuronide de testosterone, issu de la transformation hepatique du steroide, sera le temoin de la production testiculaire de l'androgene [87]. L'interaction entre le domaine amino-terminal et le domaine de liaison du ligand carboxy-terminal est responsable de la conformation tridimensionnelle stable du recepteur [93].
Cette association de trois amino-acides, egalement presente dans les autres recepteurs des steroides, entre en contact direct avec les elements de reponse hormonale (HREs) des genes-cibles.
Ce domaine serait aussi responsable d'interactions avec des proteines de modulation, essentiellement inhibitrices, de l'activite transcriptionnelle du recepteur [94, 98, 128]. La liaison avec un androgene active une zone specifique, denommee AF-2 ou les coactivateurs peuvent se lier au RA [16].
Les exons sont separes dans le gene par des introns qui sont aussi transcrits en ARNm mais sont ensuite enleves du message terminal a l'interieur du noyau.
En experimentation animale, les androgenes diminuent la degradation de la proteine du recepteur [52, 86], aboutissant a une augmentation du niveau de RA.
Elle se lie alors au recepteur (RA) directement ou apres sa transformation irreversible par la 5a-reductase isoforme de type 2 (SRD5A2) [150] en son metabolite plus actif, la 5a-dihydrotestosterone (DHT). Les interactions des antiandrogenes non steroidiens avec les coactivateurs et les corepresseurs du RA ne sont pas identiques. L'activation par ces peptides s'averant synergique, le taux minimal d'androgenes necessaire pour une activite complete du RA s'en trouve abaisse.
Ainsi, bien que l'ADN contenu dans chaque cellule d'un organisme soit identique, sa disposition spatiale peut etre differente dans les noyaux de tissus differents d'un meme organisme et expliquer une specificite et une regulation proprement tissulaires de l'action des hormones steroidiennes. Une difference raciale a ete rapportee, la longueur moyenne des repetitions etant de 18 a 20 dans la population noire, de 21 a 22 dans la population blanche [50] et de 22 a 23 chez les asiatiques [75], ce qui pourrait rendre compte des differences observees dans l'incidence du cancer de prostate, mais aussi dans certains aspects physiques comme la densite et la pousse de la barbe. Il est possible que dans l'avenir ce polymorphisme doive etre pris en compte dans le traitement de l'homme hypogonadique. Les dosages doivent donc etre effectues le matin et repetes lorsqu'une valeur anormale est mise en evidence.
Chez l'homme jeune, les fractions liees a la SHBG et a l'albumine sont a peu pres equivalentes. Cette methode, consideree comme la meilleure, est consommatrice de temps et n'est pas aisement automatisable [180]. Le dosage de la testosterone libre serait sans discussion le « gold standard », s'il ne s'averait consommateur de temps et tres delicat [180], necessitant une technique de dialyse a l'equilibre suivie d'un dosage radio-immunologique inaccessible en dehors des laboratoires de recherche ou tres specialises.
In part it is the underground, unmonitored use of testosterone that creates so much bad publicity for a very helpful product. Let your doctor know about all the medications you take so that medication-induced sexual dysfunction can be ruled out before starting testosterone.
Note: at the start of testosterone replacement in older men, when testosterone blood levels are rapidly rising, PSA may also increase. Luteinizing hormone regulates the production and secretion of testosterone through the Leydig cells of the testes, while FSH stimulates the production of sperm.
It should be noted that high levels of cortisol (hypercortisolism), resulting from either the use of anti-inflammatory steroids or physical causes, could lead to hypogonadism.
Des androgenes sont egalement synthetises en faibles quantites par la surrenale et en quantites infinitesimales par le cerveau [10, 83] ou l'action locale pourrait cependant etre importante. Dans la mitochondrie, le debut de la cascade de la steroidogenese est marque par le clivage du cholesterol (C27) en pregnenolone (C21) par le cytochrome P450scc (side-chain clivage). La DHEA est en outre un neurosteroide associe a des interactions avec les neurotransmetteurs cerebraux [9, 90, 179]. Durant la puberte, l'augmentation des taux de LH entraine une deuxieme phase de proliferation et de differentiation conduisant au nombre de cellules de Leydig de l'adulte [148]. Les chaines a sont composees de 96 acides amines et sont identiques pour FSH, LH, TSH et hCG.
Le rythme diurne de la testosterone est perturbe par la fragmentation du sommeil [103] et s'emousse lors du vieillissement [20].
La castration chirurgicale, faisant disparaitre le retro-controle negatif, entraine une augmentation marquee de FSH et de LH. On retrouve de la DHT dans le sang du cordon spermatique, mais comme il n'y a pratiquement pas de 5a-reductase dans le testicule humain [112], cette DHT est probablement d'origine epididymaire. Certaines drogues, comme le danazol, deplacent la testosterone de la SHBG, ce qui entraine des modifications de la testosterone totale pour maintenir constant le taux de testosterone libre [131].
L'action globale de la testosterone reflete ainsi la reponse integree de chaque tissu a la testosterone, la DHT et l'oestradiol. Dans la circulation, la DHT se lie avec une plus grande affinite que la testosterone a la SHBG. Cette aromatisation, source de 75-90% des oestrogenes seriques de l'homme, a lieu dans les tissus peripheriques, principalement la graisse, mais aussi en quantite moins importante dans la peau, le rein, l'os et le cerveau [194].
La testosterone est convertie en androgenes faibles et inactifs : DHEA (androgene surrenalien faible), androsterone (par 5a-reduction hepatique) et etiocholanolone (par 5b-reduction hepatique) elimines dans l'urine et la bile. De plus, de nombreuses proteines nucleaires ont une structure analogue au recepteur nucleaire sans ligand identifie (recepteurs orphelins). Le second doigt, tres basique, favorise la formation de l'homodimere [23] et stabilise l'interaction ADN-recepteur [133]. L'organisation structurelle est identique a celle des genes codant pour les autres recepteurs de steroides. A l'inverse, ils abaissent generalement le niveau d'ARNm du gene du RA [86, 132, 156] bien qu'ils entrainent une surexpression dans certaines cellules comme les cellules de cancer de prostate PC3 et les osteoblastes [45, 200].
Par exemple, le bicalutamide active le corepresseur N-Cor et inhibe le coactivateur SRC-1 ; l'action du flutamide et du nilutamide sur ce systeme est beaucoup moins marquee. Cette activation s'exerce par le biais d'une phosphorylation hormono-independante du RA et est une des voies activees dans le phenomene d'echappement therapeutique aborde dans le chapitre « Androgenes et prostate ».
Par ailleurs, les genes activement transcrits sont associes a la matrice nucleaire, alors que les genes inactifs ne le sont pas.
Enfin, les techniques de laboratoire elles-memes sont sujettes a des biais et variations qui elargissent considerablement la fourchette d'incertitude (Figures 15 et 16). A 70 ans, 60% de la testosterone en moyenne est liee a la SHBG, 39% a l'albumine et 1% seulement est libre [25]. Ce dosage est utile dans les cas d'hypogonadisme modere accompagne d'une augmentation de la SHBG et eventuellement d'une baisse de l'albumine comme dans le DALA [117, 187]. This is especially true when testosterone gels are employed, because they elevate DHT more relative to other options. La pregnenolone, biologiquement inactive, est ejectee dans le reticulum endoplasmique ou elle est metabolisee, notamment sous l'action d'enzymes oxydatifs du groupe des cytochromes P450. La presence d'un possible recepteur peripherique membranaire dans les cellules endotheliales [97] et dans les cellules musculaires lisses de la paroi arterielle [188] a ete recemment suggeree.
La diminution de la testosterone liee a l'age est pour partie liee a l'atrophie progressive et a la disparition des cellules de Leydig mais egalement au declin des capacites de steroidogenese [125]. L'influence de ces rythmes diurne et pulsatile sur la regulation des proteines est inconnue. Au contraire, le 17b-oestradiol est produit par les cellules de Leydig qui assurent 20% de la production totale d'oestrogenes, les 80% restants etant produits par aromatisation peripherique. Une petite quantite d'oestrogenes est egalement secretee dans le sang directement a partir du testicule (15%) et probablement aussi a partir des cellules de Sertoli [48].
L'androsterone et l'etiocholanolone (17-cetosteroides) sont les metabolites urinaires les plus abondants. Des analyses comparatives de la structure et de la fonction des recepteurs steroides nucleaires ont montre une grande homologie avec une organisation structurale commune comprenant quatre domaines differents : domaine de transactivation NH2 terminal, domaine de liaison a l'ADN, domaine de liaison du ligand COOH terminal et une region charniere (Figure 8).
Deux especes differentes d'ARNm (8,5 et 11kb) ont ete identifiees dans differentes lignees cellulaires et on peut presager que des facteurs tissulaires specifiques determinent lequel est preferentiellement utilise dans un tissu donne.
L'acetate de cyproterone possede une action anti-androgene, mais c'est aussi un antiprogestatif puissant avec une action antigonadotrope centrale, ainsi qu'un glucocorticoide faible. La regulation des macromolecules associees a la matrice nucleaire se fait par phosphorylation. En pratique, il est indispensable de recourir a la mesure de la testosterone biodisponible ou libre, ou aux valeurs calculees [180]. Chez l'homme jeune, la testosterone libre obtenue par dialyse a l'equibre a 37°C correspond a 2% de la testosterone totale [180]. Schematiquement, la FSH favorise la spermatogenese alors que la LH stimule la secretion d'androgenes par les cellules de Leydig. Le testicule secrete egalement des precurseurs hormonaux : DHEA, progesterone, 17a-hydroxyprogesterone et androstenedione [176]. De cet equilibre entre systeme de synthese et systemes de transformation et de degradation depend la stabilite du taux de testosterone.
Bien que les domaines soient distincts, ils interagissent entre eux [93]: par exemple, tant que le domaine de liaison du ligand n'est pas occupe par un androgene, il bloque la transactivation par le domaine amino-terminal qui lui-meme empeche la liaison avec l'ADN [133].
En presence de molecules modulatrices specifiques du recepteur des androgenes (SARM) dans le site de liaison, le recepteur adopte une conformation intermediaire entre forme active ou inactive et de ce fait peut interagir egalement avec les molecules co-activatrices ou co-repressives dont depend une forme supra-moleculaire intermediaire (partiellement activee ou inactive). Chez l'homme plus age, ce pourcentage descend a 1-1,5% en raison de l'augmentation de la capacite de liaison de la SHBG.
Il existe deux formes de recepteur aux oestrogenes encodes par deux genes distincts : ER-a et ER-b. L'interaction entre les extremites amine et carboxyl est necessaire a la stabilisation du RA active par un androgene et la disposition spatiale du dimere RA [14, 92, 93], ainsi qu'au recrutement des proteines coactivatrices (SRC1, TIF2, CBP) [149]. De ce fait, l'activite des recepteurs des androgenes lies aux SARMs depend essentiellement de la relative expression tissulaire environnementale des co-activateurs ou co-represseurs (Figure 10). ER-a predomine dans l'hypothalamus et l'hypophyse, alors qu'ER-b est present dans le testicule et l'epididyme [40].



Whats a good pre workout energy drink jobs
Sports nutrition in the news


Comments to “Secretion of testosterone hormone”

  1. Arzu:
    Often known as starch blockers, aid.
  2. ALLIGATOR:
    That merely isn't long this the secretion of testosterone hormone different than what most do and is going to be a lot more.
  3. SATANIST_666:
    For a high-quality health supplement agent.