Physiopathologie du diab?te type 2 pdf chomikuj,s model 60,type 2 diabetes casserole recipes indian,sq5 audi specs - Test Out


Halimi)Masse grasse MG (non maigre) normalement 15 a 28 % soit environ 12 a 19 Kg du poids corporel chez l'homme et 20 a 35% soit 15 a 19 Kg chez la femme de l'age de 20 a 50 ans. Obesite = augmentation de la MG au dela des normes pour une population donnee definition approximative et relative aussi a des criteres sociaux et temporaires. Encore une fois gabarit non pris en compte (masse osseuse, musculaire etc…) Schema : Indice de masse corprorelle (IMC)(S. Desequilibre entree-sortie (apports alimentaires, depenses energetiques) Le poids est un parametre remarquablement stable au cours de la vie adulte. Sa regulation s’effectue par un equilibre fin entre les entrees et les sorties (metabolisme de base + celui lie a l’activite physique) mais aussi par le niveau de regulation ou ponderostat. Le tissu adipeux representent la forme principale de stockage energetique, il est physiologiquement plus important chez la femme que chez l’homme, il tend dans la plupart des societe a s’accroitre d’environ une dizaine de kilos entre le debut de l’age adulte et l’age de 60 ans. Les causes de ce desequilibre Exces d’apport alimentaire : l’augmentation de la prevalence de l’obesite dans tous les pays developpes ou accedant a un niveau de developpement suffisant plaide pour un role central de ce mecanisme dans la genese de la tres grande majorite des obesites, auquel s’ajoute de facon contemporaine la baisse de l’activite physique (motorisation, moins de travaux physiques). La consommation de lipides alimentaires contribue majoritairement a l’augmentation des apports caloriques de par leur densite calorique elevee et de leur faible pouvoir satietogene.


De plus, certains sujets pourraient etre moins aptes a oxyder les lipides, aboutissant a un stockage excessif. Toutefois, les apports d’aliments sucres et surtout de boissons sucrees jouent aussi un role.
Halimi) Les troubles du comportements alimentaires : destructuration des repas, grignotage, omission de repas, repas pris seul devant la television, jouent un role determinant (importance de l’enquete alimentaire et de l’education nutritionnelle de l’enfant). Histoire naturelle generale des obesites On distingue une phase dynamique ou l’on assiste a une augmentation constante et progressive de l’indice de masse corporelle, puis une phase dite statique ou celui-ci ne se modifie plus.
Il est important de distinguer a quelle phase on se situe, pour fixer des objectifs therapeutiques (stabiliser le poids plutot que de le diminuer en phase dynamique, possibilite de diminuer l’IMC en phase statique).
Durant la phase dynamique, les depenses energetiques basales des obeses sont augmentees par accroissement de la masse maigre (musculaire), celle-ci le serait moindres au stade d’obesite statique.
Enfin, on considere que la thermogenese induite par l’alimentation serait diminuee chez l’obese meme apres correction ponderale source de stockage accru de lipide dans le tissu adipeux et de rechute apres amaigrissement. ComplicationsFacteur de risque de surmortaliteSurmortalite generale = courbe en JSchema : risque relatif de morbidite associee a l’obesite(S.


Notion d’insulino-resistance, possibilite de prevention par des prises en charges hygieno-dietetiques precoces et eventuellement medicamenteuses (Metformine, Thiazolidine-diones).
Dyslipidemies Elles sont frequentes (multipliees par 5), hypertriglyceridemies, cholesterol total souvent moderement eleve, HDL bas, LDL petites et denses, risque de thrombose accru par baisse de 5.4. Troubles respiratoires dyspnee a l’effort, voire au repos en cas d’obesite morbide syndrome d’apnee du sommeil (25 a 50 % des obesites severes avec risque cardiovasculaire accru) troubles ventilatoires restrictifs purs Risque d’hypertension arterielle pulmonaire (voire aussi complications de certains anorexigenes anterieurement utilises) 5.5. Les outils Dietetique : enquete alimentaire, role de la dieteticienne, erreurs principales et analyse du comportement alimentaire, circonstances et lieux des repas, niveau socio-economique et contexte psychologique et social.
A proscrire serotoninergiques: Dexfenfluramine (Isomeride®) , pas anorexigene vrai, indication surtout compulsions pour le sucre, peu efficace sans regime hypocalorique.
La commercialisation de la dexfenfluramine a ete interrompue en France en 1997 en raison d'effets secondaires (HTAP).



How can type 2 diabetes be controlled and treated hair
Diabetes insipidus in young dogs
Symptoms of high blood sugar mood
Natural supplements to cure diabetes permanently




Comments

  1. sex_ustasi

    Mesh panties are stretchy and can go into starvation mode, a state.

    17.11.2015

  2. Ramil_Seferov

    Gain weight at once, and so it is not possible faculty of Medicine have discovered that a compound produced.

    17.11.2015